Les cancers "gynécologiques" : ces autres cancers féminins






Bien que le cancer du sein soit le plus fréquent chez les femmes (en Belgique), les cancers gynécologiques ont également un impact non négligeable sur la vie des femmes qui en sont atteintes.

Le cancer du col de l’utérus

Sa cause principale

C’est le papillomavirus humain (HPV), une infection virale qui se transmet principalement par voie sexuelle. Il existe plus de 100 types de HPV. Une quarantaine peut provoquer des infections au niveau des organes sexuels.

Symptômes

Dans la plupart des cas, le cancer du col de l’utérus est asymptomatique, c’est-à-dire qu’il ne provoque aucun symptôme. Par conséquent, sa découverte risque d’être tardive et à un stade avancé. Il concerne généralement des femmes plus âgées.

Recommandations

Ce cancer gynéco étant asymptomatique, il est recommandé d’effectuer un frottis de dépistage régulièrement (tous les 2 ans). Il est aussi conseillé de vacciner les très jeunes filles n’ayant pas encore eu d’activités sexuelles.

"Le cancer du col de l'utérus, un cancer asymptomatique, c'est-à-dire qu'il ne provoque aucun symptôme."


Le cancer (du corps) de l’utérus

Egalement appelé cancer de l’endomètre, il se développe à partir de la muqueuse tapissant l’intérieur de l’utérus (l’endomètre).

Diagnostic

Ce cancer est suspecté lorsqu’il y a des saignements vaginaux abondants ou anormaux après la ménopause ou entre les règles avant la ménopause.

Traitements

Les traitements possibles – selon l’étendue de la maladie – sont la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, utilisés seuls ou associés.

Comme pour tous les cancers, c’est une équipe pluridisciplinaire (gynécologue, chirurgien, pathologiste, oncologue, radiologue, psychologue…) qui discute des meilleurs traitements possibles et prend la décision en concertation avec la patiente.


Le cancer de l’ovaire

Les causes

Il est "rare" et les causes ne sont pas connues. Il semble toutefois que l’hérédité joue un rôle dans le risque de cancer de l’ovaire. Par conséquent, il n’existe actuellement pas de dépistage systématique.

Symptômes

Le cancer des ovaires est difficilement détectable car les symptômes - douleur abdominale vague, sensation de gonflement de l’abdomen, nausées, constipation, besoin fréquent d’uriner, fatigue et perte de poids - ne sont pas spécifiques. S’ils persistent au-de​là de 3 à 4 semaines, un examen médical est nécessaire.

Traitement

De manière générale, le premier traitement est la chirurgie qui vise dans la plupart des cas à retirer les deux ovaires, les deux trompes de Fallope et l’utérus. Voire plus si le cancer s’est étendu à d’autres organes proches. Pour les femmes plus jeunes et quand c’est possible – pour préserver des grossesses ultérieures – une chirurgie conservatrice peut être envisagée. Dans ce cas, on préserve un ovaire, une trompe de Fallope et l’utérus.

Selon les cas, de la chimiothérapie peut être administrée soit avant, soit après la chirurgie; De même que des séances de radiothérapie.


Prévention des cancers gynéco

Pour avoir l’esprit tranquille, le mieux est de prendre un rendez-vous annuel chez son ou sa gynécologue pour un check-up. De quoi enclencher un dépistage précoce.            

Par ailleurs, une prévention au niveau financier peut également être envisagée. Car avec un cancer de ce type, il est important de prendre du temps pour soi, d’accepter de se faire aider, de partir en week-end ou encore en après-midi bien-être.

Aujourd'hui, les victimes d’un cancer gynécologique peuvent bénéficier d'une assurance spécifique. Elle leur octroie un soutien financier sous la forme d’un montant forfaitaire afin de les aider à couvrir les frais supplémentaires ou pour se faire dorloter. Une idée à creuser et aussi précieuse qu'un dépistage réalisé à temps !

 

Cet article est purement informatif. Il ne remplace en rien les indications fournies par le corps médical. Face au cancer, votre équipe médicale est votre meilleure alliée.

L'équipe rédactionnelle VIVAY

25/08/2017

Cette publicité est relative à l’Assurance Femina, une assurance maladie vie entière de la branche 2. Cette assurance, développée par AG Insurance et commercialisée, le cas échéant, par votre courtier, prévoit en cas de diagnostic d’un des cancers suivants à partir du stade T1 : cancer du sein, des ovaires, des trompes de Fallope, de l’utérus ou du col de l’utérus, du vagin, de la vulve, le versement d’un montant unique pour couvrir des frais qui rendent plus supportable votre combat contre le cancer. Cette assurance est soumise au droit belge. Des exclusions, limitations et conditions quant au risque assuré sont prévues. Ainsi par exemple sont exclus la présence de tumeurs invasives dans d’autres parties du corps que les organes génitaux ou les seins, même si elles sont la cause d’un de ces cancers; les tumeurs bénignes et non invasives, lésions non invasives sur les organes génitaux féminins ou les seins, à l’exception de lésions DCIS et LCIS dans la mesure où elles entraînent une ablation totale du sein ou une chirurgie conservatrice avec ablation de la tumeur, suivie par de la radiothérapie; les opérations et traitements préventifs. Les conditions générales sont disponibles gratuitement sur www.vivay.be. Vous pouvez toujours demander une offre de contrat incluant un calcul de prime sur www.vivay.be.

Les plaintes peuvent être introduites auprès d’AG Insurance sa, Service de Gestion des Plaintes, bd. E. Jacqmain 53 à B-1000 Bruxelles ou via email : customercomplaints@aginsurance.be (Tel.: +32 (0)2 664 02 00).
Si la solution proposée par AG Insurance ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez soumettre votre plainte à l'Ombudsman des Assurances (info@ombudsman.as - tel. 02 547 58 71 – Fax 02 547 59 75), Square de Meeûs 35 à B-1000 Bruxelles, www.ombudsman.as.

AG Insurance sa – Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be. Entreprise belge d’assurance agréée sous code 0079, sous le contrôle de la Banque nationale de Belgique, Bd. de Berlaimont 14, 1000 Bruxelles.

Protégez vos proches et vous-même Assurance Femina
Une aide financière jusqu'à 10.000 €
Une somme dédiée à votre bien-être
Une couverture à vie

Vous serez aussi intéressé par...

Donner la vie après un cancer : la plus belle des revanches ! Lire plus
Vivre au quotidien avec le cancer du sein Lire plus
Le cancer du sein sous la loupe Lire plus
Cancers féminins : le dépistage précoce pour mieux guérir Lire plus
Cancers féminins et fertilité Lire plus
Voir tous les articles