Comment se protéger de la maladie de Lyme



Si l’été est la saison des camps et stages de vacances de nos enfants, c’est aussi celle des tiques. Or, 14 % des tiques en Belgique sont porteuses de la bactérie Borrelia responsable de la maladie de Lyme. Une simple balade en forêt peut ainsi provoquer la maladie de Lyme.  Autant essayer d’en protéger nos enfants cet été !  Et d’en connaître les symptômes.
​​​​​​Se protéger des tiques

Si vos enfants partent vivre pour quelques jours au plus près de la nature, apprenez-leur quelques mesures de prudence à appliquer lors de leurs sorties en forêt et dans la campagne :

  • porter des vêtements qui couvrent bras et jambes (les vêtements clairs permettent de repérer plus facilement les éventuelles tiques),
  • glisser chemise ou T-shirt dans le pantalon,
  • porter des chaussures fermées,
  • porter un chapeau (le cuir chevelu est apprécié des tiques !),
  • utiliser un répulsif anti-tiques (à glisser dans son sac que nous vous aidons aussi à préparer !),
  • éviter les hautes herbes, les prés, les champs. Sinon, y passer le moins de temps possible, 
  • privilégier les sentiers, les chemins, les pistes…
  • au retour, vérifier sur tout le corps qu’aucune tique ne se soit accrochée. Avoir une attention particulière au cuir chevelu, aux aisselles, au creux du genou, au pli de l’aine et aux oreilles.

 
Réagir en cas de morsure

L’examen au retour de promenade détecte une tique accrochée ? Pas de panique, la bactérie ne sera transmise, en principe, qu’après 24 à 48 heures de morsure. Mais il convient de retirer la tique au plus vite. Sans précipitation et dans les règles de l’art :

  • ​avec un tire-tique (pince spéciale à vous procurer en pharmacie et à glisser aussi dans la valise de votre enfant) : saisir la tique au plus près de la peau, tourner le tire-tique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour extraire la totalité de la tique et pas seulement son corps, L'idéal est de bien suivre les instructions d'utilisation jointes au tire-tique.
  • avec une pince à épiler : toujours au plus près de la peau prendre la tique par la tête et retirer la tique bien droite,
  • désinfecter la peau après (jamais avant) avoir retiré la tique dans son ensemble,
  • retenir l’endroit de la morsure pour l’examiner pendant quelques jours afin de savoir si il y a ou pas contamination.

 

 
« Saisissez la tique au plus près de la peau et tournez le tire-tique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre »
​​
Rester attentif aux symptômes de la maladie de Lyme

Plus tôt la maladie est diagnostiquée, plus rapide sera le traitement. Restez donc très attentifs les jours qui suivent la morsure et le retour du camp. 
Si la bactérie Borrelia a contaminé votre enfant, vous verrez apparaître, dans la plupart des cas, une éruption cutanée rouge en forme circulaire avec en son centre une zone plus claire. Ce cercle peut avoir de 5 à 60 cm de diamètre. Mais comme il n’apparaît pas toujours ou peut passer inaperçu si sa coloration est faible, mieux vaut aussi être attentif à l’apparition de fièvre, de troubles du sommeil, de douleurs articulaires et musculaires, de fatigue extrême, de maux de tête, d’une sorte d’état grippal… Dans ces cas-là, rendez-vous vite chez votre médecin ! 

Le traitement officiel est généralement de 10 jours d’antibiotiques. Parfois il convient de traiter plus longtemps et d’associer antibiotiques et antiparasitaires car d’autres microbes sont souvent associés à la Borrelia. Les cas de rechutes existent aussi. 

 
La maladie dure plus de 3 semaines ? 

On le répète : diagnostiquée à temps, cette maladie est généralement traitée en 10 jours. Mais il y aurait une forme chronique de la maladie avec des rechutes et des nouveaux traitements à la clé. Parfois pour plusieurs mois voire davantage. Or, avec les douleurs que ces cas graves peuvent provoquer, un enfant ne pourrait plus fréquenter son école ou son lieu d’accueil. Une telle situation pose immanquablement la question de la garde de l’enfant malade. Et du financement des solutions envisagées. Sachez en tout cas qu’il existe une solution pour bénéficier d’un soutien financier de plusieurs mois si vous deviez faire face à une telle situation. Renseignez-vous avant d’être confronté(e) à une longue maladie d’enfant.

 

 
L’équipe rédactionnelle VIVAY
20 juin 2018

 

 
Cet article ne remplace pas l’avis d’un médecin. Nous vous conseillons de consulter en premier lieu votre médecin en cas d’inquiétude. 
 
Attention, cet article a été rédigé en juin 2018 : certains contenus sont susceptibles d’être modifiés en fonction de l’actualité. 

 
Cette publicité est relative à l’Assurance Garde d’Enfant d’AG Insurance, une assurance de type pertes pécuniaires diverses de la branche 16 d’une durée de 1 an avec reconduction annuelle tacite. Cette assurance, développée par AG Insurance et commercialisée, éventuellement, par votre intermédiaire, prévoit une intervention au maximum 6 mois par année d’assurance et 24 mois sur toute la durée du contrat si votre enfant ne peut être présent au moins 21 jours consécutifs du milieu d’accueil habituel ou de l’école. Cette absence doit être justifiée par la déclaration de sinistre disponible sur le website. Cette assurance est soumise au droit belge. Des exclusions, limitations et conditions quant au risque assuré sont prévues. Ainsi par exemple sont exclus toute absence d’au moins 21 jours consécutifs sans justification sur base des conditions générales, l’usage de stupéfiants, l’alcoolisme, la toxicomanie, etc, la participation active à des bagarres ou des paris de l’enfant assuré. Avant la souscription du produit, il est nécessaire de prendre connaissance des conditions générales et du document d’information sur le produit d’assurance, disponibles gratuitement sur www.vivay.be. Vous pouvez toujours demander une offre de contrat incluant un calcul de prime sur www.vivay.be.
Les plaintes peuvent être introduites auprès d’AG Insurance sa, Service de Gestion des Plaintes, bd. E. Jacqmain 53 à B-1000 Bruxelles ou via email : customercomplaints@aginsurance.be (Tél.: +32 (0)2 664 02 00).
Si la solution proposée par AG Insurance ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez soumettre votre plainte à l'Ombudsman des Assurances (info@ombudsman.as - tél. +32 (0)2 547 58 71 – Fax +32 (0)2 547 59 75), Square de Meeûs 35 à B-1000 Bruxelles, www.ombudsman.as.
AG Insurance sa – Bd. E. Jacqmain 53 – B-1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be - Tél. +32(0)2 664 81 11

 
Entreprise belge d’assurance agréée sous code 0079, sous le contrôle de la Banque nationale de Belgique, Bd. de Berlaimont 14, 1000 Bruxelles.

 
Protégez vos proches et vous-même Assurance Garde d’Enfant
Une aide jusqu'à 2.000 €/mois
Une somme à utiliser librement
Votre enfant entouré au mieux

Vous serez aussi intéressé par...

Stage ou camp d’été pour enfant : 7 conseils pour bien le préparer Lire plus
Enfant malade ? Anticiper et assurer les dépenses de garde d'enfant Lire plus
Top 10 des accidents domestiques chez les jeunes enfants Lire plus
Logement en protection rapprochée pour enfant en toute sécurité ! Lire plus
Quand survient l’annonce de la maladie de votre enfant… Lire plus
Voir tous les articles