Les métiers du futur que vos enfants vont adorer !

Comment préparer nos enfants aux métiers d’avenir ? En tant que parents, c’est inévitable, nous nous posons cette question. Nous sommes parfois inquiets, souvent perdus face à ce futur qui évolue à la vitesse des algorithmes. Petit aperçu de ce que réserve le marché de l’emploi 3.0.

Comment préparer nos enfants aux métiers de demain ?

C’est un fait, aujourd’hui, le monde du travail est en pleine mutation. Nous serions en train de vivre la Quatrième Révolution Industrielle. Face à l’accélération exponentielle des avancées technologiques, de nouveaux métiers voient le jour et d’ici à 2030, des dizaines d’autres vont devoir être créés.

Selon certains prospectivistes, 60 % des métiers de 2030 n’existent pas encore. Or, l'inadéquation entre l’enseignement et les besoins du marché est de plus en plus marquée. Il est difficile d’imaginer demain et nous continuons à former aux besoins d’aujourd’hui. Avec pour conséquence que les jeunes arrivent sur le marché du travail avec des compétences souvent dépassées ou en passe de l’être. Une solution serait de passer à un système de micro-universités : des formations très courtes et intenses pour acquérir de nouvelles compétences tout au long de la vie professionnelle.

La plupart des enfants qui entrent à l’école primaire aujourd’hui, exerceront à l’âge adulte un métier qui n’existe pas encore.


Futur, embarquement immédiat !

Numérisation, développement fulgurant des nouvelles technologies, évolution démographique, enjeux environnementaux ont déjà aujourd’hui un impact majeur sur les changements dans les métiers. On parle d’une "révolution des métiers".


Avis de tempête

Plus qu’un avis de disparition, c’est bien d’un avis de tempête dont il faut parler actuellement dans le secteur de l’emploi. Des chiffres vertigineux annoncent l’Apocalypse dans certains secteurs.

D’ici à 2020,  7 millions d’emplois pourraient purement et simplement disparaître. Essentiellement dans l’administration. L’amélioration des outils de production, la robotique, l’intelligence artificielle,… vont non seulement doper le secteur industriel et de la production mais provoquer également une diminution de plus de 1,6 millions d’emplois.


Phénomène d’ampleur

A contrario, certains secteurs vont être stimulés par la numérisation de l’économie et vont créer de l’emploi. Notamment dans les métiers de la finance, des services aux entreprises, du secteur de l’informatique bien entendu et de celui des mathématiques.
Des secteurs aujourd’hui embryonnaires, comme l’informatique en nuage, le traitement des méga données, les objets connectés, l’internet mobile et la robotique vont connaître un développement spectaculaire. Et d’ici à 2025, ces métiers innovants entraîneront un gain considérable de plusieurs dizaines de milliards d'euros pour l’économie mondiale.
 

"On nous annonce l’apparition d’une série de métiers dont certains semblent sortir tout droit de la 4ème dimension."


Générations mutantes

Les "Z", les "Digital Native", la génération "silencieuse"… bref les enfants, nés entre 1995 et 2009, rejoindront prochainement sur le marché du travail la génération Y, née dans les années 1980. Deux générations biberonnées à l’Internet, attentives aux innovations technologiques, sensibilisées aux enjeux écologiques, qui s(er)ont les pionnières d’un marché du travail en pleine (r)évolution.
Les mutations sociétales contribuent à l’apparition de nouvelles compétences portées actuellement par la génération Y et à la formation en devenir de métiers inédits que pratiqueront les "purs digital natives" de la génération Z.


Des métiers bizarres et pourtant…

Rappelez-vous. Il y a une décennie, apparaissaient des nouveaux métiers aux noms barbares, dignes d’un film de science-fiction : Web designer, Spécialiste SEO, Community Manager, illustrateur 3D,…

Ils font partie aujourd’hui de notre environnement professionnel et de métiers étranges, ils sont de plus en plus répandus et demandés.


Les métiers de demain ? Entre science-fiction et utopie

Et demain ? On nous annonce l’apparition d’une série de métiers dont certains semblent sortir tout droit de la 4ème dimension ou de l’imagination débridée d’un utopiste fou.

Actuellement, certains secteurs sont déjà plongés dans cette technologie qui semble futuriste pour nombre d’entre nous.

Dans le domaine de la santé par exemple, l’imprimante 3D prend une place de plus en plus importante. Notamment en chirurgie, pour façonner des prothèses implantables sur mesure, pour créer des modèles pour s’exercer avant des interventions délicates, pour fabriquer des tissus vivants. Oui, aujourd’hui, la médecine est capable d’imprimer de la peau, des tissus de foie et de rein, une oreille… Et demain, la bio-impression pourra sans doute créer des cœurs, des poumons ou d’autres organes. Et ce n’est qu’un exemple. L’augmentation de l’espérance de vie, l’arrivée de robots infirmiers, le rêve absolu d’immortalité… la technologie médicale va repousser les limites de plus en plus loin et avec elle apparaîtront de nouvelles maladies : robophobie (phobie des robots), éternite (dépression de la longévité), métalisme (réactions aux implants et prothèses)…


Et dans les autres secteurs ?

Si vos enfants sont engagés dans l’écologie et le développement durable, ils pourront devenir fermiers urbains, ingénieurs ou techniciens experts en recyclage, trader en CO2, spécialistes en écotourisme,… ou exerceront un métier dans les énergies renouvelables.

Ils préfèrent les domaines de l’informatique, des réseaux sociaux et de l’intelligence artificielle ? Ils seront architectes cloud-computing ou de réalité augmentée, spécialistes de la réalité virtuelle, ingénieurs en intelligence artificielle, imprimeurs 3D, spécialistes de traitement des méga-données ou encore consultants en e-réputation.
Et s’ils sont portés vers la médecine et l’accompagnement de la personne, là aussi, ils trouveront une série d’opportunités : médecin spécialiste en soins palliatifs, assistant de soins en gérontologie, agent de dons d’organes,…

Ils pourront également être pilotes ou régulateurs de drones, conseillers en productivité, curateurs personnel digital, consultants en vie privée,…


Et dans un futur futuriste

Des futurologues imaginent l’apparition de métiers tels que l’expert en chaos organisé, le coach en curiosité, le digital death manager, le thérapeute en désintoxication digitale,…


Plus fantasmagorique encore…

Il y aura des clapotiseurs, des numérophates, des foulenceurs,… des noms farfelus qui augurent de cette explosion liée à l’évolution du monde.


No “back to the future”

Certes, de tout temps, le monde a connu des évolutions et des révolutions. La perception – et pas que puisque c’est un fait avéré – c’est qu’aujourd’hui, on est dépassé par la vitesse à laquelle tout prend forme. Plus jamais il ne sera possible d’envisager un métier qui sera figé le temps d’une vie de travail. Nos enfants, nos petits-enfants et les générations futures devront sans cesse réinventer leur avenir professionnel en s’adaptant de plus en plus vite.


Protéger votre enfant

Dans ce monde en changement perpétuel, il est important d’avoir accès au savoir, à la formation et à l’information pour trouver sa place. Et parce qu’il est établi qu’une des meilleures façons de trouver un emploi est d’avoir un diplôme de l’enseignement supérieur (voir l'article "Diplôme : arme de construction massive contre le chômage des jeunes."), vous voulez vous assurer que quoi qu’il vous arrive, votre enfant puisse mener son cursus à terme.


Et si vous veniez à décéder pendant ses années d’études ?

Ce n’est pas forcément la chose à laquelle on pense. Mais si cela arrivait, vous voudriez certainement préserver votre enfant et lui permettre de poursuivre ses études supérieures sans (trop) se soucier des aspects financiers.


Des solutions

Les compagnies d’assurances et les banques proposent des produits et des formules pour anticiper ces événements tragiques qui n’arrivent pas toujours qu’aux autres. Notre conseil : informez-vous, ça ne vous coûtera rien !

Cet article est purement informatif. Les informations y figurant sont susceptibles d'évoluer.

L'équipe rédactionnelle VIVAY

25/08/2017

Partager via
Protégez vos proches Assurance Frais d’Etudes

Vous serez aussi intéressé par...

Le diplôme: arme de construction massive contre le chômage des jeunes! Lire plus
Etudier en Belgique : un luxe ? Lire plus
Voir tous les articles