Top 10 des accidents domestiques chez les jeunes enfants



Chutes, brûlures, intoxications... on y pense rarement, mais votre maison est un vrai champ de mines pour les enfants. Près de 80 % des accidents de la vie courante touchant les enfants de moins de 16 ans surviennent à l'intérieur du foyer. Voici les 10 accidents qui arrivent avec des jeunes enfants et que l’on pourrait pourtant souvent éviter

1. Les chutes

Chaise, tabouret, échelle, balcon… votre petit cascadeur a vite fait de grimper sur l’appui de fenêtre et de se pencher dangereusement par la fenêtre ! Dès que l’enfant marche seul, il explore continuellement son environnement et est exposé au risque de chute. 250 enfants de 10 mois à 7 ans sont défenestrés chaque année !

"L’électrocution est la 6e cause d’accident."

 2. Les doigts écrasés

Une fâcheuse tendance pour les petits casse-cou de moins de 5 ans : les doigts coincés dans les portes ou les fenêtres… ou un doigt écrasé lors d’une dispute entre frère et sœur.

3. Les brûlures

Chaque année,  300 enfants atteints de brûlures graves sont hospitalisés dans les 6 centres belges pour brûlés. Plus de 200 d’entre eux ont moins de 5 ans.
Les risques de brûlures sont multiples : température du bain (une brûlure sur 5) - liquide trop chaud (eau, thé, potage…), exposition trop longue au soleil, barbecue, plaques de cuissons, friteuse, fer à repasser, feu ouvert…

4. La noyade

Baignoire, piscine, pataugeoire… 20 centimètres d’eau suffisent pour qu’un bébé se noie. Il suffit que son visage soit totalement immergé. En outre, comme ses poumons sont petits, ils se remplissent très vite, ce qui rend la noyade plus rapide encore.

5. L’empoisonnement
Ah les jolies petites pilules roses bonbon, le lait pour le corps dans son conditionnement qui ressemble à un biberon ou encore, l’eau de javel que vous avez transvasée dans une bouteille d’eau et laissé sous l’évier à portée de main ou les feuilles si appétissantes de cette plante à côté du canapé… votre petit bout associera la couleur, la forme ou l’aspect à des choses qu’il connait. Et à un âge où il aime tester, il aura vite fait d’avaler le "bonbon" rose, de boire le "lait" du biberon ou "l’eau" de la bouteille ou de mâchouiller une feuille de votre Ficus Benjamina.

6. L’électrocution
Une autre grande spécialité des tout-petits :  cette attirance inexpliquée pour les prises électriques et cette irrésistible envie d’y mettre leurs petits doigts. À cela s’ajoutent les appareils électriques qui, surtout dans la salle de bains, représentent un danger potentiel. Un sèche-cheveux qui tombe dans un bain ou un grille-pain dans lequel le petit insère une fourchette peuvent représenter de réels dangers de mort.

7. L’étouffement
La découverte du monde passe notamment par le tout à la bouche. C’est pourquoi il faut rester vigilant avec tous les petits objets (cacahuètes, petites pièces du Lego du grand frère,…) qu’il pourrait ingérer facilement et qui pourraient provoquer un étouffement. Sans oublier le lit ou le landau joliment parés de nombreuses peluches : danger ! Si une peluche vient à tomber sur le visage de bébé, il sera bien incapable de la repousser. Ajoutez à cela les sacs en plastique et la liste sera à peu près complète.

8. Les animaux domestiques
Aucun animal domestique ne doit être autorisé à rester dans la chambre d’un nourrisson. Il pourrait l’étouffer en se couchant sur son visage. Plus grand, votre bout de chou trouvera peut-être que Médor ou Duchesse ressemblent à son doudou et voudra leur faire un câlin trop intense… Gare à la morsure ou au coup de griffes !

9. Les outils
Papa a un atelier rempli d’étranges objets : scie sauteuse, marteaux, tournevis, foreuse… sans compter les outils de jardin bien tranchants, les produits chimiques et autres pesticides. Que de tentations pour le petit explorateur.

10. L’incendie
Imiter papa qui allume le feu ouvert ou le barbecue, faire comme maman qui fait brûler un bâton d’encens ou une bougie parfumée… votre chéri observe et réplique les gestes qu’il voit. Ne laissez pas le briquet ou la boite d’allumettes à portée de ses yeux et de ses mains.

Mieux vaut prévenir que guérir !
Impossible de tout prévoir et de tout anticiper. Mais on peut éviter bien des soucis en suivant ces quelques conseils simples. Et si malgré tout votre enfant devait subir un accident qui l’empêche de se rendre dans son milieu d’accueil habituel ou dans son école pendant au moins 21 jours consécutifs ? L’Assurance Garde d’Enfant d’AG Insurance offre alors une aide financière temporaire.  Une solution intéressante pour tous les parents qui auraient du mal à joindre les deux bouts s’ils devaient s’absenter de leur travail pour rester au chevet de leur enfant.


 

Les conseils donnés dans cet article sont purement informatifs et ne vous dispensent pas de consulter les professionnels de la petite enfance, votre médecin traitant ou de vous rendre aux urgences.

L'équipe rédactionnelle VIVAY

08/05/2018


Cette publicité est relative à l’Assurance Garde d’Enfant d’AG Insurance, une assurance de type pertes pécuniaires diverses de la branche 16 d’une durée de 1 an avec reconduction annuelle tacite. Cette assurance, développée par AG Insurance et commercialisée, éventuellement, par votre intermédiaire, prévoit une intervention au maximum 6 mois par année d’assurance et 24 mois sur toute la durée du contrat si votre enfant ne peut être présent au moins 21 jours consécutifs du milieu d’accueil habituel ou de l’école. Cette absence doit être justifiée par la déclaration de sinistre disponible sur le website. Cette assurance est soumise au droit belge. Des exclusions, limitations et conditions quant au risque assuré sont prévues. Ainsi par exemple sont exclus toute absence d’au moins 21 jours consécutifs sans justification sur base des conditions générales, l’usage de stupéfiants, l’alcoolisme, la toxicomanie, etc., la participation active à des bagarres ou des paris de l’enfant assuré. Avant la souscription du produit, il est nécessaire de prendre connaissance des conditions générales et du document d’information sur le produit d’assurance, disponibles gratuitement sur www.vivay.be. Vous pouvez toujours demander une offre de contrat incluant un calcul de prime sur www.vivay.be.
Les plaintes peuvent être introduites auprès d’AG Insurance sa, Service de Gestion des Plaintes, bd. E. Jacqmain 53 à B-1000 Bruxelles ou via email : customercomplaints@aginsurance.be (Tél.: +32 (0)2 664 02 00).
Si la solution proposée par AG Insurance ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez soumettre votre plainte à l'Ombudsman des Assurances (info@ombudsman.as - tél. +32 (0)2 547 58 71 – Fax +32 (0)2 547 59 75), Square de Meeûs 35 à B-1000 Bruxelles, www.ombudsman.as.
AG Insurance sa – Bd. E. Jacqmain 53 – B-1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be - Tél. +32(0)2 664 81 11
Entreprise belge d’assurance agréée sous code 0079, sous le contrôle de la Banque nationale de Belgique, Bd. de Berlaimont 14, 1000 Bruxelles.

 

Protégez vos proches Assurance Garde d’Enfant

Vous serez aussi intéressé par...

Stage ou camp d’été pour enfant : 7 conseils pour bien le préparer Lire plus
Logement en protection rapprochée pour enfant en toute sécurité ! Lire plus
Quand survient l’annonce de la maladie de votre enfant… Lire plus
Voir tous les articles