Etudier en Belgique : un luxe ?

Même si la Belgique n’est pas le pays le plus cher pour entreprendre des études supérieures, les frais scolaires peuvent rapidement grimper et hypothéquer l’avenir de votre enfant. Voici un petit tour d’horizon budgétaire ainsi que des solutions qui existent pour lui permettre de suivre des études.

​​​Quand votre oisillon s’apprête à quitter le nid

Ca y est, votre chouchou termine ses humanités et a décidé d’entreprendre des études supérieures. Certes, vous êtes fier(e) de sa décision mais, rapidement, votre sens pratique reprend le dessus. Kot ? Pas kot ? Trajets ? Quels sont les frais liés aux études qu’il va choisir ? Voiture ou transports en commun ?


Etudier en Belgique, un luxe ?

Selon que votre enfant reste à la maison ou choisisse l’option "kot", votre budget s’en ressentira et passera rapidement du simple au double.

D’autant que l’aménagement du kot signifie souvent achat d’un lit, d’une garde-robe, d’un bureau, d’une chaise, de vaisselle, de linge de maison, de lampes… Bref, un budget non négligeable.

En fonction de vos moyens, il existe de nombreuses possibilités plus ou moins économiques : le célèbre supermarché du meuble suédois, des sites de secondes mains, des dépôts-ventes de meubles, des brocantes,…

Les réseaux sociaux regorgent également de pages dédiées à la revente de matériel d’occasion. Et puis, le grenier ou la cave de papy et mamy recèlent parfois des trésors vintage qui seront du plus bel effet dans la chambre de votre étudiant. N’oubliez pas non plus les vides greniers, les Petits Riens,…


Addition salée

A titre indicatif, voici la liste des dépenses annuelles d’un étudiant dans le supérieur pour une année académique (10 mois), logeant dans un kot.

  • Droit d’inscription : 835 €
  • Matériel scolaire (syllabi - livres - matériel spécifique aux études choisies) : 350 €
  • Logement (attention : il faut souvent ajouter une caution): 4.500 €
  • Aménagement du kot : 500 €
  • Repas : 3.000 €
  • Abonnement Mobile/Internet : 400 €
  • Transport (en commun : abonnement STIB et 30 trajets train maison/kot) : 250 €
  • Santé & hygiène : 300 €
  • Divers (sport, loisirs, culture) : 500 €
  • Habillement : 500 €
Soit un budget de 11.135 €

 

"Une des meilleures façons de trouver un emploi est d’avoir un diplôme de l’enseignement supérieur."

Un handicap pour une partie de la population

C’est un fait : tout le monde ne peut faire face à ces frais scolaires importants. Familles monoparentales, familles nombreuses, familles avec un seul revenu ou sans revenu du tout, allocataires sociaux,…

Il existe bien entendu des solutions : bourse d’études, prêt étudiant, job d’étudiant.


Bourse d’études : pour qui ?

Les bourses d’études sont octroyées aux étudiants de condition peu aisée. Il faut constituer un dossier via un formulaire électronique ou papier. Les conditions et l’octroi diffèrent selon la région dans laquelle vous résidez.


Et les prêts étudiants ?

En Communauté Française, il est possible d’obtenir un prêt Etudes, remboursable avec intérêts. Il est à noter que ce genre d’aide n’est pas octroyé par la Communauté Flamande. Des banques proposent également des prêts étudiants.


Travailler pour payer ses études : une option (en)cadrée

Trouver un job est une solution envisagée par de nombreux étudiants que ce soit pour soulager leurs parents de certains frais, par obligation ou par choix.

Cependant, il existe une législation spécifique pour les étudiants jobistes dont il est important de tenir compte pour éviter les (mauvaises) surprises.

Et pour vraiment tout savoir sur le travail pendant les études, la référence en la matière, est le site Student At work.

Vous trouverez réponse à toutes vos questions telles que :

  • Combien d’heures un étudiant peut-il prester annuellement ?
  • Doit-il déclarer ses revenus ?
  • Va-t-il devoir payer des impôts ?
  • Conservons-nous toujours le droit aux allocations familiales ?
  • En tant que parents, allons-nous devoir payer plus d’impôts ?


A l’avenir, des études moins chères ?

Dans une note du gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles datant de mai 2016 portant sur la réduction des inégalités et sur la lutte contre la pauvreté, il existe bel et bien une volonté politique visant à diminuer le coût des études, à renforcer l’accompagnement social des étudiants et à renforcer l’offre d’enseignement en horaires décalés pour les personnes en reprise d’études.


Protéger votre enfant

Parce qu’il est établi qu’une des meilleures façons de trouver un emploi est d’avoir un diplôme de l’enseignement supérieur, vous voulez vous assurer que quoi qu’il vous arrive, votre enfant puisse mener son cursus à terme.


Et si vous veniez à décéder pendant ses années d’études ?

Vous n’y pensez pas bien entendu. Mais si cela arrivait, vous voudriez mettre votre enfant  financièrement à l’abri pour qu’il puisse poursuivre ses études.


Des solutions

Banques et compagnies d’assurances proposent des produits et des formules pour anticiper ces événements tragiques qui n’arrivent pas toujours qu’aux autres. Informez-vous, ça ne vous coûte rien !

Les informations figurant dans cet article sont indicatives et sont susceptibles d'évoluer.
 
L'équipe rédactionnelle VIVAY

25/08/2017
Partager via
Protégez vos proches Assurance Frais d’Etudes

Vous serez aussi intéressé par...

Le diplôme: arme de construction massive contre le chômage des jeunes! Lire plus
Les métiers du futur que vos enfants vont adorer ! Lire plus
Voir tous les articles