Logement en protection rapprochée pour enfant en toute sécurité !

La plupart des accidents qui arrivent aux enfants, surviennent à la maison. Comment éviter les petits bobos ou les blessures plus graves voire irréversibles ? Que faire pour échapper aux longues heures d’attente et d’angoisse aux urgences ?

​​Bonnet d’âne pour la Belgique en matière de sécurité des jeunes

Chaque année, en Belgique, des milliers de très jeunes enfants se présentent aux urgences suite à un accident survenu à la maison.

Ces  accidents domestiques ou de loisirs sont principalement provoqués par des chutes, des noyades, des empoisonnements ou des brûlures. 


La faute à pas de chance ?

Moyennant quelques aménagements dans votre logement, il est possible d’empêcher ou du moins de prévenir ces incidents aux répercussions parfois bien fâcheuses. Car, lorsqu’il s’agit de veiller sur vos enfants, rien ne peut être laissé au hasard. 


La maison : un endroit bien plus dangereux que la route !

Votre logement est un parc d’attraction qui a tout ce qu’il faut pour créer des sensations fortes… surtout lorsque les enfants sont très jeunes.

Pour vous aider à sécuriser votre espace de vie sans en faire pour autant une forteresse, voici, pièce par pièce, quelques précautions simples à appliquer et qui vous éviteront peut-être l’accident fatal.


 

"Lieu de vie familial par excellence, la cuisine recèle de nombreux pièges pourtant bien facile à déjouer."

 

Cuisine : vigilance accrue !

Lieu de vie familial par excellence, cette pièce recèle de nombreux pièges pourtant bien facile à déjouer.

Faites place nette

  • Rangez les couteaux et autres objets tranchants dans un tiroir équipé d’un bloque-tiroir ou dans un endroit inaccessible.

  • Placez les verres et les bocaux en hauteur.

  • Rangez vos robots de cuisine après usage.


Gardez un œil de lynx sur les sources de chaleur

Beaucoup d’objets ne se modifient pas lorsqu’ils sont chauds et restent chauds encore un bon moment après être retiré de la source de chaleur.

  • Règle de base : évitez que votre enfant ne soit dans vos jambes lorsque vous cuisinez. La solution est d’installer une barrière à l’entrée de la cuisine.

  • Tournez les manches des casseroles vers l’intérieur de la cuisinière.

  • Equipez votre cuisinière d’un rebord pour éviter que votre enfant n’accède à la flamme du gaz ou aux plaques de cuisson.

  • Optez pour un four dont la porte reste froide, sinon équipez-la d’une grille de protection.

  • Ne laissez jamais une friteuse avec de l’huile bouillante à portée des petites mains. Mieux, optez pour une friteuse encastrée.

  • Débranchez le fer à repasser après usage, ne laissez pas traîner son fil et rangez-le immédiatement.

  • Placez les liquides brûlants au milieu de la table, même votre tasse de café ! 

Liquide vaisselle, lessive en dosettes, détergents, produits d’entretien : au placard !​

Tous ces produits sont des sources de risque d’intoxication et de lésions cutanées. Enfermez-les dans une armoire munie d’un système de sécurité anti ouverture. Et surtout :
  • Ne transvasez jamais un produit ménager dans un récipient réservé à l’usage alimentaire.

  • Ne laissez jamais de sacs plastiques à portée de main de votre enfant. Il risquerait de s’étouffer en le mettant sur sa tête.

Arrimez sa chaise haute

La chaise haute ou l’expérience du repas partagée au niveau des grands. Que du bonheur pour votre bambin. Pour que ce moment reste convivial :

  • Attachez-le toujours et vérifiez l’ajustement des sangles. Dans le cas contraire, votre petit gigoteur pourrait se lever, glisser et chuter.

  • Evitez de poser son assiette sur la tablette de sa chaise. Votre apprenti mangeur pourrait y plonger sa main et se brûler.


Salle de bain : pavillon rouge
!

Baignade surveillée
  • Règle d’or du bain : ne se laisser distraire que par les gazouillis de votre petit barboteur.

  • Un bébé ne peut jamais rester sans surveillance dans son bain. S’il glisse, que sa tête est immergée, il ne pourra pas se redresser car il ne possède pas encore les capacités motrices pour le faire.

  • Idéalement, lavez votre bébé dans une baignoire adaptée à sa taille.

  • Lorsqu’il est en mesure de s’asseoir et de se lever seul, installez-le dans la grande baignoire en prenant soin de mettre un tapis antidérapant.

  • Vérifiez la température du bain à l’aide d’un thermomètre. L’idéal, c’est 37°C. Dans une eau à 60°, un enfant est gravement brûlé en 5 secondes !

  • Installez des mitigeurs thermostatiques sur vos robinets pour que l’eau coule à la température désirée.

  • Disposez gels douche et shampooings en hauteur ou dans un bac que vous pouvez facilement déplacer.

Table à langer, table à danger !

  • Veillez à ce que la table à langer soit bien stable.

  • Avant d’installer votre enfant sur la table, préparez à proximité tout ce dont vous avez besoin (change, produits de toilette, vêtements).

  • Et surtout, gardez toujours une main posée sur votre gigoteur lorsqu’il s’y trouve.

Eau et électricité : ennemis jurés

  • Ne laissez jamais le sèche-cheveux ou le rasoir électrique sous tension et à proximité des éviers ou de la baignoire.

  • Si vous utilisez un chauffage d’appoint, vérifiez son isolation.

  • Installez des prises de sécurité.

  • Entretenez vos installations sanitaires et les aérations (chauffe-eau – robinetterie - …) pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone.

Armoire cadenassée

  • Médicaments, sirops, comprimés, sont à enfermer dans une armoire à pharmacie.


Un lit de tout repos

La chambre, la seule pièce de la maison où votre enfant reste seul lorsqu’il a rejoint les bras de Morphée. Autant dire qu’il y a lieu de mettre tout en place pour la sécuriser.

  • Pour un tout petit, le lit à barreaux est incontournable. Garnissez-le d’un tour de lit pour éviter qu’il ne se coince une jambe ou un bras.

  • Ajouter sur le lit de votre enfant des tas de peluches est une mauvaise idée à plus d’un titre : d’abord si une peluche tombe sur son visage, il risque de s’étouffer (un bébé n’a pas la capacité de se dégager d’un obstacle si inoffensif soit-il dans nos yeux d’adultes). Ensuite, les peluches sont des sources allergogènes potentielles.

  • Les animaux domestiques dans la chambre de bébé sont à proscrire, pour les mêmes raisons.


Salon cocon

A l’âge des premiers pas, votre apprenti marcheur va prendre appui partout. Il va également expérimenter les chutes et les coins de table.

  • Pour amortir les chocs et protéger votre intrépide aventurier, installez des protège-coins sur les tables.

  • Fixez les bibliothèques au mur.

  • Vous rêvez d’une ambiance jardin d’hiver dans votre salon ? Méfiez-vous de certaines plantes qui peuvent être toxiques ou allergisantes. C’est le cas de l’Azalée, des bégonias, de l’aloès, du figuier caoutchouc et de bien d’autres encore. Votre touche-à-tout aura sans doute le réflexe de ramasser ou cueillir une feuille et de la mettre en bouche.

  • A l’heure de l’apéro, redoublez de vigilance : les verres deviennent de puissants objets attractifs ainsi que les olives, cacahuètes et autres petits aliments avec lesquels il pourrait s’étouffer.


Garage, bricolage, jardinage

Maman jardine, Papa aime bricoler, et dès le retour des premiers rayons de soleil, il devient le roi de la côte à l’os. Des activités inspirantes pour votre aventurier en culottes courtes…

  • Construisez une étagère grillagée et fermant à clé pour y placer tous vos outils et produits dangereux. Si vous avez la chance d’avoir un abri de jardin, rendez-le inaccessible. Même quand les enfants grandissent, il faut éviter qu’ils n’en fassent leur cabane de jeux.

  • Même conseil que pour les plantes d’intérieur, au jardin, certaines plantes sont toxiques et allergisantes de même que certaines plantes sauvages (attention notamment à la berce du Caucase).

  • Et quand la saison des grillades est de retour, installez votre barbecue dans un endroit stable et solide.

  • N’utilisez jamais du méthanol, de l’essence ou du pétrole pour l’allumer. Cela peut provoquer des jets de flamme dont les conséquences peuvent être dramatiques !

  • La règle élémentaire est de ne pas laisser les enfants s’approcher du barbecue.

  • Et si l’on veut faire preuve de prudence supplémentaire, prévoir un seau d’eau ou de sable, un extincteur ou une couverture anti-feu à proximité.


Alors pourquoi la Belgique a-t-elle un bulletin si médiocre ?

Le constat est simple : à part les détecteurs d’incendie, il n’existe en Belgique aucune réglementation pour sécuriser les habitations. Et à priori, la situation n'est pas prête de s'améliorer. Les causes ? Le manque d’experts techniques et d’échanges d’informations sur des pratiques qui ont fait leurs preuves.

Les pays les plus sûrs ont, par exemple, concentré leurs efforts sur la pose de garde-fous aux fenêtres et de garde-corps aux balcons à partir du 1er étage. Deux mesures qui ont réduit le nombre de défenestrations de moitié.


Il n’y a pas de fatalité

Ces accidents ne peuvent pas être considérés comme de regrettables fais divers.  En appliquant des mesures de prévention, en ayant une réglementation efficace, en coordonnant les actions au niveau national et en développant des formations adaptées,  bon nombres d’accidents domestiques chez les plus jeunes d’entre nous pourraient probablement être évités.  En outre, il existe du matériel pour sécuriser votre logement, des formations aux premiers secours,…


Ça n’arrive pas qu’aux autres !

Un accident, une maladie qui impose à votre enfant une absence de plusieurs semaines de l’école ou de son lieu d’accueil ? Pour veiller sur lui, vous devez prendre des dispositions qui ont des répercussions sur votre vie et celle de votre entourage en terme d’organisation mais également au niveau financier. Avec l’Assurance Garde d’Enfant d’AG Insurance, vous êtes soutenu financièrement grâce au montant fixe que vous recevez durant une durée déterminée de maximum 6 mois par an. Pour en savoir plus, cliquez ici. Vous informer ne vous coûte rien.


Ces conseils de sécurité sont donnés à titre purement informatif et ne vous dispensent pas de consulter les professionnels de la santé comme votre médecin traitant ou le pédiatre de votre enfant.

L'équipe rédactionnelle VIVAY

25/08/2017


Cette publicité est relative à l’Assurance Garde d’Enfant d’AG Insurance, une assurance de type pertes pécuniaires diverses de la branche 16 d’une durée de 1 an avec reconduction annuelle tacite. Cette assurance, développée par AG Insurance et commercialisée, le cas échéant, par votre courtier, prévoit une intervention au maximum 6 mois par année d’assurance et 24 mois sur toute la durée du contrat si votre enfant est absent au moins 21 jours consécutifs du milieu d’accueil habituel ou de l’école. Cette absence doit être justifiée par un certificat médical. Cette assurance est soumise au droit belge. Des exclusions, limitations et conditions quant au risque assuré sont prévues. Ainsi par exemple sont exclus toute absence d’au moins 21 jours consécutifs sans certificat médical, l’usage de stupéfiants, l’alcoolisme, la toxicomanie, etc, la participation active à des bagarres ou des paris de l’enfant assuré. Les conditions générales sont disponibles gratuitement sur
www.vivay.be. Vous pouvez toujours demander une offre de contrat incluant un calcul de prime sur www.vivay.be.

Les plaintes peuvent être introduites auprès d’AG Insurance sa, Service de Gestion des Plaintes, bd. E. Jacqmain 53 à B-1000 Bruxelles ou via email : customercomplaints@aginsurance.be (Tel.: +32 (0)2 664 02 00.

Si la solution proposée par AG Insurance ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez soumettre votre plainte à l'Ombudsman des Assurances (info@ombudsman.as - tel. 02 547 58 71 – Fax 02 547 59 75), Square de Meeûs 35 à B-1000 Bruxelles, www.ombudsman.as.

AG Insurance sa – Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be. Entreprise belge d’assurance agréée sous code 0079, sous le contrôle de la Banque nationale de Belgique, Bd. de Berlaimont 14, 1000 Bruxelles.

Protégez vos proches et vous-même Assurance Garde d’Enfant
Une aide jusqu'à 2.000 €/mois
Une somme à utiliser librement
Votre enfant entouré au mieux

Vous serez aussi intéressé par...

10 jours de congés légaux pour garder un enfant malade Lire plus
Top 10 des accidents domestiques chez les jeunes enfants Lire plus
Enfant malade ? Anticiper et assurer les dépenses de garde d'enfant Lire plus
Stage ou camp d’été pour enfant : 7 conseils pour bien le préparer Lire plus
Comment se protéger de la maladie de Lyme Lire plus
Voir tous les articles