Stage ou camp d’été pour enfant : 7 conseils pour bien le préparer

Entre théâtre, musique, sport et scouts, vous avez choisi. Résultat, le départ de votre enfant pour son premier stage ou camp d’été approche. Plein feu donc sur les préparatifs. Préparation psychologique, valise, documents, assurances… voyons en 7 points ce qui peut vous faciliter la vie. Et faire du séjour de votre enfant une réussite.
​​​​​​​​​​​1. Affrontez ses craintes et restez positif ! 

Il est normal que votre enfant soit inquiet face à cette nouvelle expérience. Surtout, ne banalisez pas ses craintes. Elles sont légitimes. Incitez-le plutôt à en parler et répondez-y. Rappelez-lui les moments où il a déjà réussi à passer au-dessus de ses inquiétudes avec succès. Motivez-le en lui parlant du plaisir qu’il aura à vivre des aventures et des activités incroyables. Surtout évitez de lui communiquer votre propre angoisse.

Rappelez-lui aussi qu’en cas de difficultés, il ne doit pas hésiter à aller trouver les responsables pour en parler. Bref, restez toujours positif dans votre manière de parler du stage ou du camp de vacances.
 
2. Préparez avec lui sa valise ou son sac

En principe, vous recevez une liste du centre ou du camp de vacances. Si c’est le cas, c’est déjà un bon point pour éliminer les angoisses de votre petit bout. Mais pensez à l’impliquer et à lui demander de vous aider à préparer la valise. Il emportera ainsi les vêtements qu’il préfère. Cela dit, pensez fonctionnel et pratique ! Un stage ou un camp d’été grouille d’activités. Pas la peine de miser sur les vêtements neufs. 

Pensez à glisser un grand sac à linge sale, ça l’aidera à garder un certain ordre dans ses affaires. Dans le même ordre d’idée, marquez bien toutes ses affaires ! Et pensez à mettre des vêtements pour un jour de plus que prévu pour avoir des vêtements de rechange au cas où…

Astuce pour les plus jeunes : emballez chaque tenue complète dans un sac en plastique sur lequel vous dessinez (toujours avec lui) un soleil, un nuage gris, de la pluie… pour qu’il puisse trouver, selon la météo, la bonne tenue sans angoisse. Ajoutez aussi le sac pour aller à la piscine, pour une journée de randonnée…

3. Rassemblez ses affaires de toilette

En plus des vêtements, pensez bien au nécessaire de toilette avec au moins : brosse à dents, dentifrice, savon pour la douche, shampooing, peigne, serviettes de bain, mouchoirs, crème solaire.



Glisser le doudou dans son sac peut offrir du réconfort aux moments opportuns.

4. Préparez les documents administratifs

Dans un sac séparé, mettez tout ce qui concerne les documents administratifs : vignettes de mutuelle, carte d’identité (à partir de 12 ans), autorisation parentale écrite (de 0 à 11 ans). Pour les voyages à l’étranger, vérifiez sur le site du SPF Affaires étrangères les documents dont vous avez besoin en fonction de l’âge de l’enfant et de sa destination de voyage. Dans ce même sac, glissez aussi les éventuelles instructions médicales. 

Conseil : Si votre enfant doit suivre un régime alimentaire ou un traitement médical très particulier, prenez la peine de contacter les responsables du stage ou du camp de vacances pour que tout soit clair.  

5. Prévoyez de quoi créer des souvenirs

Les activités et découvertes que votre enfant s’apprête à vivre seront source de souvenirs. Pensez à glisser dans son sac un appareil photo et/ou un carnet dans lequel il pourra dessiner. Et si vous voulez recevoir une lettre ou une carte, préparez des enveloppes prétimbrées et préadressées. Mais c’est sans garantie… 

6. Prévenez le mal du pays

Votre enfant est peut-être de ceux qui ont du mal à quitter leurs parents. Et qui risque, une fois sur place, d’avoir envie de rentrer. Glisser le doudou dans son sac peut offrir du réconfort aux moments opportuns. Par contre, ne mettez surtout pas de photos ni de lettre dans sa valise, l’effet risque d’être inverse à celui voulu !  Et puis ne promettez jamais à votre enfant qu’il peut vous appeler si ça n’allait pas. Il pourrait vous tester sur ce point et demander à rentrer avant même d’avoir tenté de s’intégrer et de vivre les grandes aventures promises par son camp de vacances. Et si vous lui envoyez une lettre, évitez de lui dire qu’il vous manque. Soyez hyper positif ! 

7. Vérifiez les assurances 

Avant le départ de votre enfant, vérifiez qu’il soit bien assuré. Si c’est le cas, vous n’aurez pas à prendre l’assurance que vous propose bien souvent l’organisateur du stage ou du camp d’été. 

Conseil : certains sports (jugés plus extrêmes) ne sont parfois pas couverts. C’est donc à vérifier avant pour ne pas vous retrouver face à une mauvaise surprise. Contactez donc votre assureur pour trouver l’assurance qui couvrira le stage d’équitation ou de quad auquel vous avez inscrit votre enfant. 

Et comme un accident ou une maladie n’arrive pas qu’aux autres, soyez prévoyant. Pensez que certains traitements ou appareillage spécifique ne sont pas toujours (totalement) remboursés. Ou que la garde d’un enfant malade ou accidenté peut parfois être longue et coûteuse. C’est donc le moment d’évaluer la nécessité de prendre auprès d’AG Insurance l’Assurance Garde d’Enfant qui vous aidera à faire face à ces frais non remboursés et vous procurera une sécurité financière bienvenue si l’accident ou la maladie de votre enfant l’immobilise durant 21 jours consécutifs ou plus. 





Attention, cet article a été rédigé en juin 2018 : certains contenus sont susceptibles d’être modifiés en fonction de l’actualité. 

L'équipe rédactionnelle VIVAY
05/06/2018

Cette publicité est relative à l’Assurance Garde d’Enfant d’AG Insurance, une assurance de type pertes pécuniaires diverses de la branche 16 d’une durée de 1 an avec reconduction annuelle tacite. Cette assurance, développée par AG Insurance et commercialisée, éventuellement, par votre intermédiaire, prévoit une intervention au maximum 6 mois par année d’assurance et 24 mois sur toute la durée du contrat si votre enfant ne peut être présent au moins 21 jours consécutifs du milieu d’accueil habituel ou de l’école. Cette absence doit être justifiée par la déclaration de sinistre disponible sur le website. Cette assurance est soumise au droit belge. Des exclusions, limitations et conditions quant au risque assuré sont prévues. Ainsi par exemple sont exclus toute absence d’au moins 21 jours consécutifs sans justification sur base des conditions générales, l’usage de stupéfiants, l’alcoolisme, la toxicomanie, etc, la participation active à des bagarres ou des paris de l’enfant assuré. Avant la souscription du produit, il est nécessaire de prendre connaissance des conditions générales et du document d’information sur le produit d’assurance, disponibles gratuitement sur www.vivay.be. Vous pouvez toujours demander une offre de contrat incluant un calcul de prime sur www.vivay.be.

Les plaintes peuvent être introduites auprès d’AG Insurance sa, Service de Gestion des Plaintes, bd. E. Jacqmain 53 à B-1000 Bruxelles ou via email : customercomplaints@aginsurance.be (Tél.: +32 (0)2 664 02 00).

Si la solution proposée par AG Insurance ne vous donne pas satisfaction, vous pouvez soumettre votre plainte à l'Ombudsman des Assurances (info@ombudsman.as - tél. +32 (0)2 547 58 71 – Fax +32 (0)2 547 59 75), Square de Meeûs 35 à B-1000 Bruxelles, www.ombudsman.as.

AG Insurance sa – Bd. E. Jacqmain 53 – B-1000 Bruxelles – RPM Bruxelles – TVA BE 0404.494.849 – www.aginsurance.be - Tél. +32(0)2 664 81 11

Entreprise belge d’assurance agréée sous code 0079, sous le contrôle de la Banque nationale de Belgique, Bd. de Berlaimont 14, 1000 Bruxelles.

Protégez vos proches et vous-même Assurance Garde d’Enfant
Une aide jusqu'à 2.000 €/mois
Une somme à utiliser librement
Votre enfant entouré au mieux

Vous serez aussi intéressé par...

Comment se protéger de la maladie de Lyme Lire plus
Enfant malade ? Anticiper et assurer les dépenses de garde d'enfant Lire plus
Top 10 des accidents domestiques chez les jeunes enfants Lire plus
Logement en protection rapprochée pour enfant en toute sécurité ! Lire plus
Quand survient l’annonce de la maladie de votre enfant… Lire plus
Voir tous les articles